Soyez

Quand tu éclates avec un sourire, soudain tu envoies la tête vers l’arrière, ton visage vaguement décomposé, si rempli de soleil, entre les yeux pétillants, la bouche ouverte et saturée de rire. Quand lui fais sa tête malicieuse, s’incline un peu sur le cou, baisse les yeux et les relève aussitôt. Pour signifier l’envie de jouer avec toi, l’excitation qui commence quelque part, peut-être dans le dos, peut-être dans le ventre, peut-être déjà entre les jambes ou alors encore inexistante, juste pré-annoncée, pour que cela ne soit pas une surprise. Tu lui réponds, il réplique, tu ris à nouveau, il baisse les yeux encore une fois.

La sexualité n’est pas une gymnastique corporelle. C’est avant tout une communication énergétique et psychique. Le meilleur dans l’amour est l’endroit où l’on se laisse dépasser. Cela implique de se laisser surprendre pour permettre à la nouveauté d’arriver. Il faut alors accepter l’inconnu et se laisser habiter par quelque chose que nous ne possédons pas : la force de vie du sexe de son partenaire.

Tu profites, il profite, tu t’abandonnes cherchant ainsi une manière de dépasser la limite, lui, tu ne sais pas ; tu prends de lui ce qu’il te faut pour y aller, peut-être que lui, il fait la même chose aussi ; tu t’oublies, puis l’oublie, il s’oublie peut-être aussi…
Vous fondez.

Comme les énergies féminines sont attractives et réceptrices (elles attirent à l’intérieur de soi) et que les énergies masculines sont émettrices (elles se propulsent à l’extérieur), l’alchimie de la sexualité vient de l’union de ces deux forces qui, comme le disent les Chinois, se «compénètrent» dans l’amour. […] La vocation de l’énergie étant de circuler, si l’on ne se bloque pas, les forces sexuelles ainsi unies continuent leur chemin et envahissent l’intérieur des corps, voyagent de l’un à l’autre, nourrissent les organes, redressent la colonne vertébrale et remontent au cerveau jusqu’aux orifices du nez, de la bouche, des yeux et des oreilles. Arrivés à la tête, les souffles sexuels opèrent une vidange des encombrements et clarifient l’esprit. On se sent alors plus complet, réunifié, revitalisé. On est l’un et l’autre confirmés dans l’amour que l’on se porte mutuellement. C’est cela qui régénère et agrandit.

Calme. Quiétude après la tempête. Unification. Rituel. Énergie. Vide. Vie. Vis !
Quelqu’un qui répète, comme un mantra, dans ta tête, bouleversée, vidée, clarifié mais aussi en confusion après l’amour : «Abandonnez-vous, lâchez prise, fondez ! Soyez d’abord un… puis deux… puis trois… Soyez».

Annunci

Informazioni su chiara mazza

Classe '82, sono dottore di ricerca in linguistica, amo le lingue e i viaggi, la psicologia, le filosofie. Mi piacciono soprattutto le parole. E le storie fatte di parole. E i pezzi di parola che fanno le storie. E il parmigiano. A scaglie, con l'aceto balsamico sopra.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: